mardi, septembre 11, 2007

Fumer vous en apprend sur les sorcières.

Depuis l’application stricte de la loi Hévin cet hiver, nous sommes obligés d’aller fumer dehors. Si ce n’est pas toujours très pratique, surtout lors d’un bel été pluvieux, cela présente tout de même quelques avantages.
Déjà mon bureau ne sert plus de "salle fumeur" pour mes collègues venant de la machine à café et il ne pue plus perpétuellement la clope.
On pourrait croire qu’à cause de ça, je ne suis plus au courant des derniers ragots mais ce serait une erreur. Les ragots, ça s’attrape partout…
Mais surtout, cela permet de faire de superbes rencontres. Car lorsque vous êtes là, adosser tel une fille de joie à votre immeuble, les gens viennent vous voir.
Généralement c’est pour vous taxer.
Mais heureusement, pas toujours…
Car à Paris, dans la journée, les clochards et les fous se promènent.
Ainsi, il y a quelques temps, alors que je fumais tranquillement, un homme barbu et l’air pas très frais vient me voir.
Sans préambule, il me montre une petite épingle à nourrice et me demande tout de go :
« Tu sais pourquoi ça éloigne les sorcières ? »
Dubitatif je lui réponds que non.
« Ha !!! Mais au moins, toi tu sais que ça fait peur aux sorcières !!! »
Me trouvant dès lors très sympathique, il m’en a fait cadeau non sans me mettre en garde :
« Tiens, j’te la donne. Et fais gaffe aux sorcières… »
Et il partit comme il était venu.
C’est bien agréable quand même de voir un peu d'autres fous. Ca change de ceux qui sont enfermés avec moi.
Comme quoi, même une clope peut vous apporter une bouffée d’air frais.

1 commentaire:

Gilles a dit…

Belle histoire. Mais puisqu'on parle de sorcières, est ce que cette épingle a aussi fait fuir ton inspiration ou bien as tu progressé sur ta nouvelle?